Forgot your password?

We just sent you an email, containing instructions for how to reset your password.

Sign in

  • Avez vous du temps? Un après midi?
    Rien qu’un jour dans l’année rien qu’une phrase vernie.
    Avec vous l’envie, avec vous l’idée,
    De me donner quelques minutes, de penser à m’aimer.

    Pouvez vous me dire, combien de doigts sur ma main?
    Pouvez vous m’écrire?
    Peux tu me compter parmi les tiens?

    Savez vous que je m’efforce, savez vous que je subis,
    Ce silence de mort, cette ignorance;
    Ce silence de mépris.

    Vous ne connaissez pas le vide, seulement l'habitude
    D’une pièce bien remplie, d’une foule qui déambule.

    J’ai longtemps ignoré, parfois sublimé,
    Les souvenirs que nous partagions,
    Que moi seule, finalement, partageais.

    Et aujourd’hui enfin, mes illusions s’effondrent;
    Me soulageant du poids qui autrefois m’alourdit.
    Je le vois enfin, je le vois maintenant,
    Que peut être finalement,
    Si vous ne pouvez m’accepter;
    Je deviendrai enfin "moi",
    Ma propre identité.
    • Share

    Connected stories:

About

Collections let you gather your favorite stories into shareable groups.

To collect stories, please become a Citizen.

    Copy and paste this embed code into your web page:

    px wide
    px tall
    Send this story to a friend:
    Would you like to send another?

      To retell stories, please .

        Sprouting stories lets you respond with a story of your own — like telling stories ’round a campfire.

        To sprout stories, please .

            Better browser, please.

            To view Cowbird, please use the latest version of Chrome, Safari, Firefox, Opera, or Internet Explorer.